Rencontres Musicales de Champéry - Symbole
mercredi 7 août — 19h
Temple

Les lauréats du concours néerlandais Princesse Christina 2024 pour jeunes musiciens

Liam Nassereddine, piano
Eline Liselotte van Dijk, violon
Amy Nassereddine, saxophone  
Peter Sluijs, pianiste accompagnateur d’Eline van Dijk

 

Piotr Ilitch Tchaïkovski Casse Noisette : Pas de deux (arr. M. Pletnev)

Franz Liszt
Liebestraum (Rêve d’amour)

Sergei Prokofiev
4 pièces pour piano, op. 4, n° 4 : Suggestion diabolique

Ernest Chausson
Poème pour violon et piano, op. 25

Fritz Kreisler
Tambourin Chinois, op. 3

Roberto Pintos
Balade Nocturne

Pedro Iturralde
Suite Hellénique 1. Kalamatianos 3. Valse 4. Kritis

Ils ont un talent fou et ils ont déjà frappé les esprits.

Venez encourager et applaudir les étoiles de demain!

De jeunes musiciens âgés de 12 à 19 ans brillent sur la scène du Concours Princesse Christina depuis 55 ans.

Découvrez en plus sur les lauréats 2024 à travers leurs interviews.

 

Liam Nassereddine, 13 ans, piano
Liam suit des cours auprès de Hülya Keser à la Young Musicians Academy de Tilburg. Il a rejoint également Musica Mundi, un internat pour musiciens, depuis avril 2024.

Comment saviez-vous quel instrument vous vouliez jouer?
Ma mère jouait du piano et m’a demandé un jour si je voulais aussi l’apprendre. Elle m’a donné quelques cours et j’ai tout de suite beaucoup aimé.

Comment avez-vous élaboré votre répertoire?
J’écoute beaucoup de musique et j’ai entendu Casse-Noisette (Pas de deux) de Tchaïkovski dans l’arrangement de Pletnev. J’ai immédiatement adoré la pièce. Liebestraum est l’un des trois nocturnes pour piano écrits par Liszt. La pièce est basée sur un poème. Je l’ai choisi parce qu’il commence très calmement et dans un rêve, puis se transforme en une pièce pleine de passion. Le Diabolique de Prokofiev est une autre œuvre très diabolique et c’est aussi une pièce très excitante !

Quel est votre plus beau souvenir musical ?
La première fois, j’ai participé au concours Princesse Christina et j’ai pu participer à la finale régionale. La salle était fantastique et c’était ma première grande représentation.

Avez-vous déjà vécu quelque chose de fou lors d’une représentation?
Lors du tour préliminaire du concours Archipel, j’ai joué dans une maison de retraite. Au moment où j’étais sur le point de commencer à jouer, il y avait soudain un monsieur à côté de moi, essayant de ramasser son déambulateur, et il a crié très fort : « Ce garçon ne peut-il pas attendre un instant ?! »

Quel est votre rêve pour l’avenir?
Bien sûr pour devenir pianiste concertiste. J’aimerais aussi beaucoup jouer le deuxième concerto pour piano et orchestre de Rachmaninov. Je trouve que c’est un superbe morceau et je connais par cœur toute la partie orchestrale parce que je l’ai écouté tellement de fois.

Témoignage des juges de la finale nationale :
Liam, le jury est impressionné par votre dévouement total à la musique. Vous avez le talent de vous identifier aux morceaux que vous jouez, pour ainsi dire, vous devenez eux. De ce fait, il n’y a rien entre vous et l’auditeur et vous pouvez transmettre pleinement l’expression.

 

Eline Liselotte van Dijk, 13 ans, violon
Eline suit des cours avec Chris Duindam à l’Academie Muzikaal Talent à Utrecht.

Comment saviez-vous quel instrument vous vouliez jouer?
Quand j’avais 4 ans, j’entendais toujours ma sœur jouer du violon et puis j’ai voulu jouer du violon moi-même.

Comment en êtes-vous arrivé à votre répertoire?
J’étais prête à répéter un magnifique concerto pour violon et j’ai écouté différentes œuvres de compositeurs avec mon professeur. J’ai choisi « Poème », composé par Ernest Chausson, car j’y trouve tellement d’histoire. C’est quelque chose que j’aimerais aussi jouer sur scène. Je trouve que Kreisler est une pièce de spectacle très séduisante avec une touche chinoise et très amusante à jouer.

Quel est votre plus beau souvenir musical?
J’ai eu l’occasion de me produire au Carnegie Hall en juillet dernier. Sur scène, dans cette magnifique salle, je me sentais heureuse et tout s’est déroulé naturellement.

Quel est votre rêve pour l’avenir?
Je donnerais n’importe quoi pour pouvoir parcourir le monde en tant que soliste et jouer pour encore plus de gens sur scène. De préférence en tant que soliste avec des orchestres célèbres.

Qu’est-ce que les gens ont vraiment besoin de savoir sur vous?
Souvent, les gens ne savent pas que je chante aussi de la musique pop !

Témoignage des juges de la finale nationale :
Eline n’a que 13 ans mais elle se tient là comme une professionnelle. Elle sait ce qu’elle veut et son choix du premier concerto pour violon de Prokofiev témoigne de son courage et de sa persévérance. Apparemment sans effort, elle réussit toutes les prouesses techniques et montre qu’elle a déjà beaucoup à dire musicalement. Le jury lui souhaite tout le succès du monde pour développer encore son grand talent.

Amy Nassereddine, 12 ans, saxophone
Amy Nassereddine a 12 ans et suit des cours à la Young Musicians Academy de Tilburg. A partir de septembre, elle poursuivra elle aussi sa formation musicale à Musica Mundi, tout comme son frère.

Comment saviez-vous quel instrument vous vouliez jouer?
Mon professeur de flûte à bec apportait toujours un saxophone avec elle et elle me laissait ensuite l’essayer plusieurs fois. J’ai tout de suite aimé le son et j’ai eu envie de l’apprendre. L’instrument me convient vraiment.

Comment avez-vous élaboré votre répertoire?
Balada Nocturna a été écrite par Roberto Pintos (1965), un compositeur argentin. Il a développé son propre style de tango. J’ai choisi ce morceau car j’aime beaucoup l’alternance de tango épicé avec de beaux passages calmes.
Suite Hellenique est une pièce de Pedro Iturralde (1929 – 2020). Il utilise les influences de la musique jazz et d’autres cultures. Vous pouvez entendre des danses grecques dans la Suite Hellenique. Je pense que c’est un super morceau parce que j’aime le rythme et la passion de cette musique.

Quels sont vos plus beaux souvenirs musicaux?
En octobre de l’année dernière, j’ai eu l’occasion de jouer avec mon frère Liam dans l’émission télévisée « Podium Klassiek ». C’était vraiment amusant et excitant à vivre. J’ai aussi beaucoup aimé jouer au Concertgebouw d’Amsterdam. La salle a une très belle acoustique.
Avez-vous déjà vécu quelque chose de fou lors d’une représentation ?
Je jouais un joli tango au Concertgebouw et quelqu’un s’est soudainement mis à siffler spontanément. L’acoustique y est si bonne qu’on pouvait l’entendre très fort.

Quel est votre rêve pour l’avenir?
Mon rêve est de pouvoir jouer beaucoup de choses. Surtout avec mon frère Liam, mais aussi avec des orchestres.

Témoignage des juges lors des préliminaires régionaux :
Amy et Liam forment un merveilleux duo à écouter et à regarder. Nous avons vu à quel point Amy joue du saxophone de manière expressive. Et Liam se fait entendre avec force aux bons moments. En plus d’être sœur et frère, vous êtes aussi un duo enthousiaste et musical ; quelle joie d’être témoin de ça!

 

Peter Sluijs, pianiste accompagnateur Eline van Dijk
Peter Sluijs joue du piano depuis l’âge de 13 ans. Ses cours ont commencé en 2007 avec Midori Conneman et en 2011 il a été admis à l’Académie des talents musicaux (AMT) de la harpiste Erika Waardenburg. Ici, il a suivi deux ans de cours auprès de Henk Ekkel, a suivi des cours de solfège et de théorie et a pu acquérir l’expérience scénique nécessaire.

À partir de 2013, il étudie au Conservatoire d’Utrechts avec Henry Kelder et y a obtenu son baccalauréat et sa maîtrise en musique. Une formation musicale complémentaire a eu lieu grâce à sa participation à plusieurs éditions des festivals de musique du pianiste Martyn van den Hoek, Musik Zentral, à Bad Aussee (Autriche) et au Festival Peter de Grote à Groningen. Ici il a suivi des cours et des master classes avec plusieurs musiciens de renom tels que Martyn van den Hoek, Klára Würtz, Andreas Woyke, Paul Komen, Nata Tsvereli, Igor Roma, Juan Zurutuza, Ilona Timchenko et Yoram Ish-Hurwitz.

Depuis l’obtention de son diplôme, Peter a été principalement actif en tant que musicien interprète en duo et en ensemble, un domaine sur lequel il s’est concentré pendant ses études. Il est également rattaché au Conservatoire d’Utrecht en tant que co-répétiteur depuis septembre 2021, où il dispense les cours de prima vista et de jeu en duo pour les étudiants en piano. Il travaille également comme co-répétiteur à l’AMT et donne des cours de piano à Scholen in de Kunst (Amersfoort).